Interview de Matteo Mescalchin

Né en Italie où il a cofondé le studio Digital Movie en 1997 à Padoue, Matteo Mescalchin a sillonné les quatre continents pour son travail qui l’ont amené à travailler en tant que photographe sur de nombreuses publicités pour les produits haut de gamme et de luxe. Il passe également une partie de son temps sur des projets personnels qui lui ont valu des prix sur la scène internationale.

A côté de son travail de studio, Matteo aime aussi photographier en décors naturels, autant en prises de vues sous-marines qu’en prises de vues aériennes, étant lui-même un pilote de parachute motorisé (PPC) doublé d’un plongeur sous-marin expérimenté.
Guidé par une curiosité sans limites et une véritable ambition, Matteo travaille sur les techniques d’éclairage et l’innovation dans l’image pour amener son travail photographique au sommet.

Remarqué pour son travail par Hasselblad USA en tant que « top photographe », Matteo est en 2014 lauréat du prix MIFA International pour l’Architecture et la Photographie Aérienne, catégorie professionnels. Grâce à son style d’éclairage, Matteo est sélectionné parmi les « Chimera Lighting Visionaries », mais il est aussi formateur au sein de workshops photo de tous niveaux.
Finaliste aux « One Eyeland Photography Awards 2014 », le travail de Matteo a été sélectionné pour être présent dans le livre « Best of the Best Photographers 2015 Vol.5 ».

En 2016, Matteo a reçu le prix « Golden A’Design » dans la catégorie Photographie et Retouche Photo en reconnaissance de l’excellence de son style d’éclairage sur la scène internationale.
Dévoué à la qualité de l’image et aux solutions d’éclairage haut de gamme, Matteo poursuit sa propre recherche de style combinant sa perspective visionnaire avec l’utilisation des nouvelles technologies disponibles sur le marché. Matteo a acheté ses premiers kits Joker Bugs en 2015 et les utilise depuis de manière intensive.

En savoir plus sur le travail de Matteo sur ce lien : http://matteomescalchin.com

Matteo parle d’un récent tournage stimulant :
"Sonus Faber Hommage Tradition a été un excellent projet depuis le premier jour de la pré-production. Ce fabricant italien de haut-parleurs haut de gamme a mis tout son talent dans cette nouvelle série de produits et j’ai ressenti une grande responsabilité à devoir créer des images pour le lancement de la campagne publicitaire.

Une fois que nous avons eu en mains le scénario du projet, comprenant un storyboard et un mood board, mon frère, Andrea Mescalchin, suite à des repérages, a eu l’idée géniale de nous proposer le Grand Hotel Fasano (Gardone Riviera, Italie) pour tourner deux des trois scènes à faire. Inutile de dire que j’étais assez inquiet par le peu de temps qu’il nous restait car je n’avais que 4 heures pour tourner la scène principale (y compris pour la mise en place de la lumière) à la fois pour le film et pour la photo.
Pour être honnête, j’aime bien ce genre de défi et ce n’est pas la première fois que je suis amené à éclairer à la fois pour le film et la photo sur un même projet, mais celui-ci était particulièrement ardu.

Mais j’ai la chance d’avoir du matériel d’éclairage vraiment compact et efficace. Et oui, je peux dire par expérience qu’avoir le meilleur matériel possible joue un rôle important dans la qualité finale du travail ainsi que sur sa propre efficacité ainsi que sur les gains de temps de tournage. Pour la faire courte, avec mon équipe nous avions équipé le plateau en moins d’une heure, du moment où nous rentrions dans l’hôtel jusqu’à la première prise de vue. En travaillant avec les petites sources HMI légères et « punchy » de K5600 Lighting, je n’ai eu à faire que quelques ajustements lorsque je passais du mode film au mode photo. Délaissant la RED Epic pour reprendre mon bien-aimé Hasselblad pour la dernière heure de tournage qu’il restait, j’ai fini le boulot comme j’aime le faire et dans le temps qu’il nous était donné.
Ce qui nous a laissé plus de temps pour les scènes de la jetée et de la maison de maître, et du coup tout s’est déroulé avec fluidité jusqu’à la toute fin du tournage.

J’adore la scène de la fumée du cigare en particulier car je conçois le plan lumière bien à l’avance et, une fois sur le plateau, j’ai retrouvé exactement l’apparence et le feeling que j’avais après l’avoir conçu. En utilisant la lanterne Chimera Pancake en suspension au-dessus de la scène et quelques autres petites boîtes à lumière Video Pro de Chimera avec nid d’abeille, j’ai créé une belle source lumineuse en éclairage zénithal parfaitement adaptée à l’atmosphère intime et élégante de la salle d’écoute.

Vous pouvez voir cela et d’autres configurations sur les photos suivantes.
J’espère que vous aimerez regarder autant que j’ai aimé travailler sur ce projet.
Je vous remercie.

http://digitalmovie.it/sf-tradition-both-a-still-and-motion-pictures-project