Interview entre Powergems et Marc

Power Gems a interviewé Marc Galerne de K5600 Lighting Europe sur l’avenir de l’éclairage HMI, sur comment rompre les lois de la physique, mais aussi le fait d’être un aiguillon pour un concurrent bien plus gros que lui.

Les spécialistes de l’éclairage HMI de K5600 sont de vieux amis et des partenaires de longue date de Power Gems. Ces deux dernières décennies, ils ont partagé la même ingéniosité pour fournir la lumière continue flicker-free dans les unités légères, compactes et polyvalentes.

K5600 a des bases aux Etats-Unis (Los Angeles) et en France (Région Parisienne).

Vous continuez à profiter du succès avec vos célèbres produits Joker Bug et Alpha mondialement connus et continuez à y ajouter un grand choix d’accessoires. Quelles innovations pouvons-nous attendre de K5600 en 2017 ?

Nous examinons les progrès de la technologie LED, mais nous nous concentrons encore sur la lumière HMI. Nous pensons qu’il y a encore beaucoup à faire avec le HMI, et la lumière LED est pour l’instant contingentée aux basses puissances. Les projecteurs LED de grosse puissance nécessitent beaucoup de refroidissement avec des dissipateurs de chaleur et des ventilateurs, ce qui rend ces outils surdimensionnés à la sortie. Cela ne correspond pas à notre philosophie.

Nous croyons fermement que, lors de la conception d’un projecteur, dès lors qu’elle implique une lentille ou un réflecteur optique, - au moins dans les grandes puissances -, ce sera toujours du HMI - jusqu’à ce que nous puissions peut-être un jour briser les lois de la physique !

Vous êtes de la partie depuis 25 ans, et vous avez vu des tendances aller et venir ...

Ce n’est pas une tendance. L’éclairage LED est là pour rester. Je pense simplement que cela ne remplacera pas tout. La lumière LED est un bon substitut au fluo, mais il n’en sera jamais de même pour la lumière HMI, à moins que les processus de production ne changent.

C’est vraiment drôle parce que c’est ce qui est arrivé avec l’éclairage fluorescent, il y avait des gens qui disaient « je ne peux éclairer un film entier avec du fluo », ce qui est aussi stupide que de dire qu’un artiste a besoin d’un seul pinceau pour faire un tableau. J’aime faire la comparaison entre la lumière et le pinceau. Certains projecteurs doivent être en mesure de fournir une lumière étale et douce, et d’autres doivent être en mesure de produire une ombre propre et unique.

Vous avez gardé une gamme de produits de base, en se concentrant sur le HMI, était-ce délibéré ?

Lorsque nous avons démarré K5600 il y a 25 ans, nous avons cherché comment faire notre chemin vers le futur. C’était le début de la télévision par câble, et nous avons senti qu’il y aurait une demande pour plus de contenu, plus d’images en mouvement. Mais ce marché croissant aurait besoin de moins de monde dans les équipes, et avec des budgets en régression. En réponse, nous avons commencé à fabriquer des projeteurs légers, compacts et très polyvalents.

Nous croyons fermement à l’art de la prise de vue, où il y a lumière douce et lumière chaude. Ces jours-ci, il faut travailler plus rapidement sur les plateaux, de sorte que le moyen le plus facile est d’inonder la pièce avec une lumière douce, en écrasant les ombres. Cela fait une image plate, qui n’est pas très attirante pour le cerveau humain, qui lui est habitué à voir du contraste à l’image. C’est pourquoi nous avons la gamme Joker Bug qui est un véritable couteau suisse, des projecteurs qui peuvent faire
beaucoup de choses. Sauf à fournir une lumière très contrôlable. C’est pourquoi nous avons la gamme Alpha qui peut faire des effets d’ombres définies.

Au fil des ans, beaucoup de vos concurrents sont allés au fossé, K5600 est toujours là, à quoi attribuez-vous cela ?

Pendant 20 ans, nous étions le seul fabricant français, mais au cours des dernières années, il y a eu l’arrivée de trois autres nouveaux fabricants, qi sont eux sur le marché de la LED. Peut-être parce que c’est moins compliqué à fabriquer (parfois il suffit de mettre votre marque sur un produit chinois existant). Il y a de plus en plus d’entreprises dans ce domaine au niveau mondial, quand on voit le nombre croissant d’exposants de solutions LED dans les salons professionnels.

Nous sommes probablement le dernier à concevoir et fabriquer des solutions HMI, et probablement le dernier à se disputer ce marché face à ARRI. Tout comme l’est Power Gems. C’est une partie de la raison pour laquelle nous nous entendons si bien - unis par la même rage. K5600 et Power Gems développant ensemble de nouvelles solutions depuis 20 ans, nous avons récemment collaboré pour fournir des solutions d’éclairage pour le marché du spectacle vivant.

L’éclairage de scène pour le théâtre et l’opéra est un nouveau marché vers lequel nous allons. Power Gems et K5600 fonctionnent pour cela en association avec STS Lighting basé en Allemagne.

K5600 connaît également une belle croissance dans les pays de l’Est, notamment en Slovaquie et en Bulgarie, où les petites maisons de location sont gérées par des chefs-électriciens qui choisissent les projecteurs selon leur mérite plutôt que pour les dernières tendances, comme les LED.

Nous remercions Marc pour son expérience du marché de l’éclairage HMI. Vous pouvez en savoir plus au sujet de K5600 Lighting Europe sur www.K5600.eu