L’Alpha 9K éclaire un court métrage

Philippe Brelot, DP français, est depuis longtemps un fidèle utilisateur de K5600. Il a travaillé avec tous les appareils et tous les accessoires créés par la marque. Récemment, il a tourné le court métrage "Le monde du petit monde" (dirigé par Fabrice Bracq), avec des appareils K5600.

"Ce court métrage de 15 minutes est une comédie dramatique, tournée comme un conte de fée moderne. Il inclut beaucoup "d’effets spéciaux" : je devais filmer beaucoup d’ombres, qui vont être retravaillées et animées plus tard en post production.

Sur ce tournage, j’avais un Alpha 9K, deux Alphas 1600W et une paire de Joker-Bug 800W. J’aime l’Alpha 9K, car il correspond bien aux sensibilités élevées des caméras d’aujourd’hui. Pour moi, avec ces dernières (j’ai tourné ce court métrage avec une F55), le 9K est devenue une "grosse" puissance, comme pouvait l’être le 18K quand nous tournions encore en argentique. L’Alpha 9K est le parfait trait d’union entre l’Alpha 4K et le 18K. Du coup, la gamme Alpha couvre un grand nombre de puissances (1). De plus, ces appareils ont une vraie qualité colorimétrique et un large faisceau, ce qui fait la signature de ces appareils.

J’ai principalement utilisé le 9K en configuration Open face (sans lentille) avec un cadre 251, et parfois avec un CTO 1/4 ou 1/8, pour une touche de chaleur. L’Alpha 1600W quant à lui était utilisé soit en Fresnel pour les contres, soit en Open Face pour simuler des entrées de lumière.

Enfin, les Alphas sont équipés de ballasts High Speed, ce qui a été vraiment très utile pour les scènes à 250 fps !".

Matériel fourni par Transpalux.

Gaffer : Eric Courtecuisse
Production : Offshore

P.-S.

(1) Les Alphas existent en 9 puissances différentes, mais ne comptent que 6 appareils :

  • Alpha 200W
  • Alpha 800W
  • Alpha 1600W
  • Alpha 4KW (qui peut s’utiliser en 2.5KW)
  • Alpha 9KW (qui peut s’utiliser en 6KW)
  • Alpha 18K (qui peut s’utiliser en 12KW)