Alphas Joker-Bugs Plan

A propos de K5600

K5600 Lighting a été fondée en 1992, dans le but de développer et commercialiser des systèmes d’éclairage HMI polyvalents. Depuis ce jour, la société s’est concentrée sur l’apport de réelles innovations dans le domaine de l’éclairage HMI.

La recherche, le développement et le service sont les principales préoccupations de la société basée en France et en Californie. K5600 Lighting est une société à taille humaine pour laquelle la lumière et les images sont une passion. Il n’y a pas de réunions interminables pour prendre des décisions, mais un réel dévouement pour offrir de bons outils de production. Les responsables de K5600 participent à toutes les expositions permettant de rencontrer les utilisateurs finaux que ce soit sur des salons internationaux tels que NAB, Cinegear, IBC, Cinec, Photokina, Camerimage ou encore d’autres expositions nationales qui ont lieu partout dans le monde. K5600 Lighting fabrique des appareils en fonction des challenges rencontrés par les productions d’aujourd’hui : des budgets serrés, de petites équipes, des temps de tournages limités... Certes, de grands chef-d’œuvres du cinéma ont été réalisés sans les projecteurs K5600, mais avec plus de temps et d’effort. K5600 rend simplement le travail plus facile et plus rapide. Avant K5600 Lighting, il n’y avait pas d’appareils offrant une plage de 360°, pas de Kits HMI, pas de projecteurs 800 W HMI, pas de câbles d’extension pouvant servir en 200, 400 ou 800, pas de Softube, pas de projecteurs utilisables en douche, pas d’HMI fonctionnant dans une découpe Source 4, pas de projecteurs Fresnel 18 KW pesant moins de 60 kg... K5600 a produit seulement 10 appareils durant les 24 dernières années, mais beaucoup d’accessoires pour satisfaire les besoins de n’importe quelle situation de tournage. Grâce à sa politique de gamme réduite, K5600 a toujours du stock, que ce soit en produits finis ou en pièces détachées.

DATES CLÉS

  • Septembre 1992 : Naissance de K5600 avec le JOKER 200 et le JOKER 400.
  • Août 1995 : Introduction du BUG 200. PREMIER projecteur HMI offrant une plage de 360°.
  • Avril 1996 : Introduction du concept JOKER BUG avec le 200 W. Premier HMI réellement polyvalent.
  • Avril 1997 : Introduction du JOKER BUG 400.
  • Septembre 1999 : Introduction du JOKER BUG 800. PREMIER appareil 800 W HMI conçu autour d’une lampe Anti-UV créée sur demande de K5600 Lighting.
  • Juin 2000 : Introduction du SOFTUBE. PREMIER accessoire modifiant le faisceau d’un PAR en une source linéaire.
  • Juillet 2001 : Introduction de L’ADAPTATEUR BUG A BEAM. PREMIER accessoire conçu pour adapter un projecteur HMI 400 W sur une découpe ETC Source Four.
  • Mai 2002 : Introduction de l’ALPHA 4K. PREMIER 4 KW Fresnel COMPACT à offrir une option « open eye ».
  • Juin 2006 : Introduction de l’ALPHA 18K. Le 18 KW le plus LÉGER pesant moins de 60 Kg, et le PREMIER 18KW offrant la possibilité de travailler en douche. Il a été conçu avec le matériau LE PLUS réfléchissant jamais utilisé dans des applications d’éclairage.
  • Septembre 2007 : Introduction de l’ALPHA 4 V2. Le 4 KW HMI LE PLUS LÉGER ET LE PLUS COMPACT utilisant la lentille LA PLUS LARGE (350 mm).
  • Avril 2008 : Introduction du MULTIBUG. PREMIER système permettant de placer jusqu’à 4 Bug-Lites dans une boite à lumière.
    Introduction du système BUG A BEAM 800 W, amenant le fameux Jo leko à un niveau d’éclairement jamais obtenu. - Septembre 2008 : Introduction du BUG TUNGSTÈNE 1 ou 2 KW.
  • Décembre 2008 : Introduction du SPACEBEAM pour l’Alpha 4 K. Accessoire permettant de transformer le faisceau de cet appareil, soit en SPACELIGHT 4 KW HMI, soit en une source ponctuelle TRÈS PUISSANTE ET TRÈS SERRÉE.
  • Avril 2009 : Introduction du FOCAL SPOT. Accessoire permettant de transformer un 200 ou un 400 en une petite découpe très précise.
  • Avril 2010 : Introduction de l’ADAPTATEUR PHOTO CROSSOVER. PREMIER ADAPTATEUR permettant aux photographes d’utiliser leurs ACCESSOIRES DE FLASH avec notre gamme de Joker Bug, jusqu’au 800 W.
  • Septembre 2010 : Introduction de l’ALPHA 1600. Une version réduite des populaires Alphas 4 KW et 18 KW, avec une lentille de 250 mm.
  • Avril 2011 : Introduction du JOKER BUG 1600 avec deux options : le beamer PAR classique, ou le beamer Zoom (réflecteur segmenté focalisable).
  • Avril 2013 : Introduction de l’ALPHA 200, de la lampe LCL 3200K en 200W et du SOFTUBE 1600
  • Septembre 2013 : Introduction de l’ALPHA 9K et du Zoom Beamer 800W
  • Février 2015 : Introduction de la lampe à décharge 800W en 3200K.
  • Avril 2016 : Introduction de l’Alpha 800W Plus, premier appareil Fresnel 800W sur le marché, qui peut également se transformer en PAR et en ZOOM
  • Octobre 2016 : Introduction sur le marché du BUG A BEAM 1600W

Le système Joker Bug a été introduit en 1996 avec le Joker Bug 200. Rapidement suivi par le 400 puis plus tard par les Joker Bugs 800 et 1600, tout un vocabulaire a été créé pour définir des outils qui n’existaient pas avant. Voici quelquels mots qui méritent une petite explication.

Qu’est ce qu’un Joker ?
Le Joker est le premier projecteur fabriqué par K5600 en 1992. Il existait en version 200 ou 400 W. Ils ont été les premiers kits HMI disponibles sur ce marché. Le nom vient de l’idée de la fameuse carte « Joker » permettant de remplacer n’importe quelle autre du jeu, mettant ainsi en avant le côté polyvalent des projecteurs.

Qu’est ce qu’un Bug-Lite ?
Le Bug-Lite a été introduit en 1995 avec le Bug 200 W. L’idée était simple : produire une source de lumière qui pourrait être facilement et rapidement montée sur des accessoires optiques. L’essor de l’utilisation du Steadycam a alors créé le besoin d’appareils d’éclairage légers, qui pouvaient suivre les mouvements et déplacements de la caméra. Un Bug-Lite dans une boite à lumière au bout d’une perche est la meilleure solution. Le nom Bug a été inspiré par les micros miniatures utilizes en espionnage.

Qu’est ce qu’un Beamer ?
Le Joker Bug était l’évolution évidente de ces deux gammes de projecteurs en une seule. Nous appelons Beamer la partie en aluminium qui contient le réflecteur PAR. Trois différents Beamer existent : le Beamer PAR, s’utilise avec 4 types de lentilles afin de créer des angles et styles de lumière différents (maximum de lumière, ideal pour travailler en indirect et « déboucher » des arrière-plans lointains). Le Beamer News (disponible uniquement en 200 et 400) offre une focalization rapide de 16° à 45° sans besoin de lentille pour les reportages de news. Enfin, le Beamer Zoom est constitué d’un réflecteur focalisable sans lentille et offre une plage étale de 15° à 60°. Avec des caractéristiques semblables à celles d’un parapluie à facettes, la plage est soft mais puissante. Le Beamer Zoom a été spécifiquement conçu autour de l’image radiante de notre nouvelle lampe 1600, afin d’en extraire les performances optimales.

Qu’est ce qu’un Softube ?
Le Softube a été introduit par K5600 en 2000. Il est constitué de plusieurs couches de films transparents, roulées en forme de tube. A l’une des extrémités se trouve l’embase pour accueillir le Joker Bug souhaité, et à l’autre bout se trouve un miroir incliné qui réfléchit la lumière le long du tube.

Qu’est ce qu’un Jo Leko ?
En 1933, les fondateurs de Century Lighting (société d’éclairage pour le théâtre), Joseph Levy et Edward Kook, créent le premier projecteur à réflecteur Elipsoïdal. En combinant les deux premières lettres de leurs noms de famille respectifs, ils appelèrent l’appareil un « Leko ». L’appareil de ce type le plus connu aujourd’hui est le Source 4 de ETC. K5600 a conçu le Bug A Beam afin de pouvoir fixer un 400 W ou un 800 W (en configuration Bug) dans un Source 4, et ainsi le transformer en un Source 4 HMI au rendement spectaculaire.

Pourquoi un Bug-Lite est plus efficace dans une boite à lumière ?
Les boites à lumière ont été conçues pour le monde de la photographie. Les flashs sont à la base sans optique et ils utilisent l’intérieur des boites à lumière (argent ou blanc) afin de projeter le plus de lumière possible et de manière la plus étale vers la diffusion frontale. Cela est réalisable grâce à la forme de la boite à lumière qui est un réflecteur parabolique. Ainsi, quand le Bug-Lite remplace la tête de flash, l’effet est similaire et la performance de la boite à lumière est optimisée, comme expliqué par les schémas ci-dessous.