Tendance : l’éclairage continu dans la photographie

Depuis l’arrivée des appareils DSLR, les photographes font face à de nouvelles demandes. Récemment, le photographe Dan Bannister expliquait au magazine Resource : "On me demande de plus en plus de créer du contenu vidéo en plus des photographies lors d’un shooting. Cela induit de nombreux challenges, nouveaux, et dont les clients n’ont aucunement conscience […].” (1)

Si les photographes n’ont longtemps juré que par les flashes, cette nouvelle tendance les a forcés à revoir leur façon d’éclairer, ainsi que leurs outils de travail. Dan explique : "Pour réussir à créer les deux contenus, un des moyens que j’ai mis en place est l’utilisation de lumière continue, tant pour la photo que la vidéo. J’aime les installations lumière complexes et sophistiquées, et il n’y a pas de raison pour que nous ne puissions pas reproduire nos installations Flashes avec du HMI. [...]. Par expérience, ce n’est tout simplement pas pratique et pas efficace de travailler en flash pour la photo, puis ensuite tout réinstaller en lumière continue pour la vidéo. De ce fait, je me suis plutôt tourné vers le travail en lumière continue pour les deux." (1)

Matteo Mescalchin, photographe italien, confirme ces propos : "Dans ce genre de situation, les HMI sont le meilleur choix en terme de qualité et de flexibilité. La technologie HMI offre un bon rendement lumineux, propre, et complètement Flicker Free. Cette caractéristique permet tant au photographe qu’au directeur photo de travailler sur une large palette de temps d’exposition et de vitesse d’obturation."

K5600 avait anticipé ce phénomène depuis plusieurs années, en développant de plus en plus le marché de la photographie. En juin dernier, K5600 a fourni l’éclairage pour le lancement Italien du dernier Nikon D500, qui permet de faire des vidéos d’excellente qualité. L’événement se passait à Milan, au Maxi Studio. Le plateau était éclairé par un Alpha 9K (équipé qu’une Octaplus 5) et d’un Joker-Bug 1600W. La responsable du studio, Valentina Giola, explique : "Les produits K5600 sont très intéressants pour nos clients qui ont des projets variés (photo ou vidéo pour la mode, la musique...). La polyvalence, le design et les performances des appareils sont des qualités significatives pour ces professionnels."

Pour coller au plus près des attentes et habitudes des photographes, K5600 a développé des adaptateurs photo, afin de rendre la gamme Joker-Bug compatible avec les accessoires photo existants. Ainsi, Scott Nathan, photographe américain, ajoute : "J’ai toujours aimé la qualité magique de la lumière qu’on obtient avec un HMI, mais par le passé, ils étaient inefficaces, coûteux et chauffaient beaucoup. Aujourd’hui, je n’ai pas allumé un flash depuis des mois et ça ne me manque pas. Avec les adaptateurs de K5600, je peux utiliser tous mes accessoires photos de Broncolor, Profoto et Mola. [...] La lumière continue était au commencement du travail en studio. Et c’est aussi le futur."(2)

Cet engouement pour les produits K5600 provient non seulement de leur design, compact et léger, mais aussi de leur ressemblance avec les Flashes. Matteo Mescalchin les utilise régulièrement : "Je suis un grand fan du HMI depuis ma première utilisation des Joker-Bug sur le terrain. Il y a encore 10 ou 15 ans, les éclairages HMI n’étaient pas quelque chose que nous pouvions utiliser avec une équipe de deux personnes (trop lourds, trop chers...). Les Joker-Bug sont tellement plus performants que les autres. Ce système est une solution brillante car c’est une source plutôt puissante, prête à être utilisée avec différents accessoires. Il s’adapte très facilement, est léger et la lumière est propre. De plus, il s’adapte avec beaucoup de Chimera différentes (boîtes à lumières, lanternes...) et ça, c’est un must pour moi".

Plus d’information sur les adaptateur photo : http://www.k5600.eu/Adaptateurs-Photo.html

(1) Source : http://resourcemagonline.com/2016/0...

(2) Pour lire le témoignage complet de Scott Nathan : http://www.k5600.eu/Scott-Nathan-photographe.html